Les tendances de l’impression commerciale en 2022 selon Konica Minolta

Carrières sur Seine | 31 janvier 2022

À l’aube d’une nouvelle année, on observe une accélération de l’automatisation, un recours accru à l’ennoblissement et une croissance soutenue de l’achat d’imprimés sur les sites de Web To Print. On peut par ailleurs affirmer sans risque de se tromper que la vague de fond de l’évolution de l’analogique vers le numérique est amplifiée par la situation inédite que nous vivons. Konica Minolta révèle 6 tendances majeures sur le marché de l’impression de production en 2022.



1. L’impression, un élément essentiel de la communication multi-canal

 
La demande pour des processus de fabrication complets, intégrant toujours plus de solutions tout-en-un ainsi que les besoins en équipements de production nécessitant peu d’interventions des opérateurs, continuent de progresser.
 
Les technologies d’impression poursuivent leur développement en s’étendant au-delà des applications graphiques et du packaging. Elles sont employées de manière croissante dans des domaines comme le papier peint, la décoration et l’industrie en général. La technologie jet d’encre pour le textile, l’impression céramique, les circuits imprimés ou encore le verre est un nouvel horizon que des visionnaires du monde de l’impression explorent.

  

2. Au service des marques pour répondre à l’évolution des demandes de leurs clients 


Les marques se tournent de plus en plus vers le numérique pour susciter l'engagement et un plus grand intérêt pour leurs produits, le tout dans un contexte d’environnement plus durable. Réagir rapidement avec des systèmes hautement automatisés produisant de petites quantités est un moyen de réussir. C’est aussi aider les marques à satisfaire les demandes toujours en évolution de leurs propres clients. Il est primordial de simplifier la production de façon à être en mesure de satisfaire rapidement les attentes des clients. Les outils logiciels et l’automatisation des équipements représentent, en outre, une source de rentabilité non négligeable. Les fonctionnalités logicielles offrent la possibilité d’automatiser les flux, de personnaliser l’imprimé et de prendre en charge la finition efficacement.

 

3. Un éventail de nouvelles possibilités grâce à des solutions stimulantes pour l’étiquettes et l’emballage 


Les marques sont à l’affût d’imprimés innovants et attractifs, destinées à des applications commerciales et industrielles. Elles souhaitent être accompagnées pour repenser les possibilités d’impression.
 
L’essor du commerce électronique est assurément un facteur de la croissance de la production numérique d’étiquettes et d’emballages. Ce changement de comportement entraînera des répercussions importantes pour les imprimeurs commerciaux qui vont devoir être capables de réagir rapidement. Ils devront, par exemple, pouvoir mettre au point des produits adaptés au commerce électronique en complément de ceux de la vente en magasin. La production de versions différentes et la personnalisation ne cessent également de croître.
 


 

4. La technologie numérique continue à gagner du terrain 


L’impression numérique est devenue la technologie de prédilection pour un grand nombre d’applications et sur de nombreux marchés. Compte tenu de l’érosion continue des volumes de l’impression traditionnelle, les imprimeurs élargissent leurs gammes de services d’impression numérique.
 
Selon le rapport Smithers intitulé « Future of Print to 2030 », « le passage de l’analogique au numérique se poursuit, la pandémie de Covid-19 ayant accéléré la transition sous l’effet de l’importance croissante du délai de mise sur le marché et de la réactivité » [1]

« En 2015, le numérique représentait 13,3 % du marché mondial de l’impression et 2,3 % des volumes d’impression, la majeure partie étant les applications graphiques, les livres et les étiquettes. D’ici 2030, le secteur du packaging connaîtra un essor important : le numérique représentera 23,1 % du marché et 6,3 % des volumes d’impression. Les entreprises qui adoptent cette technologie prendront de l’avance ».
 
 
L’impression numérique s’étend à la majeure partie des applications d’impression rentables et aux secteurs de l’étiquette et de l’emballage. Le rapport [2] souligne que les technologies toner et jet d’encre sont disponibles sous diverses formes, la capacité de production mensuelle allant de l’équivalent de quelques centaines de pages A4 par mois à des centaines de millions.
 
 

5. Une réponse aux exigences d’un marché de l’impression en pleine évolution 


Avec 22,2% de part de marché en 2020, sur le segment des presses numériques feuilles à feuilles, Konica Minolta se positionne deuxième en Europe de l’Ouest. Ce classement est en parti dû à son produit haut de gamme AccurioPress C14000 qui imprime à 140 pages A4 par minute,
 
« Konica Minolta continue de fabriquer des produits pour répondre aux exigences de l'évolution du marché de l'impression », indique le rapport.
 
Selon le cabinet Smithers, la valeur de l’impression jet d’encre progressera, au niveau mondial de 41 milliards de dollars pour atteindre les 118,3 milliards (53 %) sur cinq ans d’ici 2024.
 
 Konica Minolta est un acteur majeur de cette technologie et le potentiel commercial du jet d’encre est à l’origine du lancement de la presse feuille couleur numérique au format B2+, AccurioJet KM-1e. Elle constitue une passerelle entre l’offset et le numérique.
 

6. L’ennoblissement numérique : un moteur de croissance essentiel 


L’ennoblissement numérique demeure lui aussi l’un des principaux moteurs de croissance du marché de l’impression de production. C’est également grâce à lui que les prestataires de services d’impression, les imprimeurs commerciaux et les services d’impression internes d’entreprises peuvent se démarquer de la concurrence. L’exceptionnelle fonctionnalité tactile 3D permet de déposer un vernis UV sélectif pour parfaire les impressions offset et numériques. Les procédés d’ennoblissement numériques permettent d’augmenter la valeur des produits imprimés [3]. Par exemple, la perception de la qualité des emballages ennoblis est 46 % plus élevée. En outre, la dorure améliore le taux d’attraction jusqu’à 2,5 fois plus rapidement [4]. Plus les personnes se concentrent longtemps sur un produit, plus elles sont susceptibles de le choisir et de lui attribuer une valeur supérieure [5].
 
Konica Minolta estime donc que l’impression numérique toner et jet d’encre va continuer de s’imposer sur les marchés de l’impression commerciale et industrielle. C’est pourquoi, le Groupe n’a de cesse de concevoir des matériels et des solutions répondant aux exigences d’un marché de l’impression en pleine évolution.
 


[1] Page 20, Smithers « Future of Print to 2030 »
[2] Page 58, Smithers « Future of Print to 2030 »
[3] Article web - Embellishment, Transform Your Printing with Digital Varnish Technology (ennoblissement - transformez vos impressions grâce à la technologie de vernis numérique
[4] The foil & specialty effects association (FSEA); livre blanc : « The impact of high-visibility enhancements on shelf presence: A second Study » (Impact des améliorations à forte visibilité sur la présence en rayon : deuxième étude)
[5] Aradhna Krishna, Luca Cian, Nilüfer Z. Aydinoglu: « Sensory Aspects of Package Design » (Aspects sensoriels de la conception d’emballages), 2017